Puissance Dys / Sensibilisation / Livre

Livre

Découvrez le nouveau livre de Béatrice Sauvageot sorti aux éditions Robert Laffont en septembre 2015: une méthode révolutionnaire pour dire adieu à la dyslexie et un plaidoyer pour la lecture.

Béatrice Sauvageot a inventé une méthode pour rééduquer les dyslexiques. Le principe pour le dyslexique, souvent doté de qualités remarquables, est de développer sa dyslexie, sa propre langue, dite “avec fautes”, pour être capable de devenir bilingue (langue dyslexique/français standard). Elle a donc mis au point, avec l’aide de ses patients, un alphabet neurologique, lisible de façon immédiate par les dyslexiques. Ce qui fait d’elle, en d’autres termes, la Mme Braille de la dyslexie.

Grâce à ce livre, cet alphabet est révélé au grand-public pour la première fois!

Béatrice Sauvageot explique ce qui l’a menée à ses découvertes, s’appuyant sur son parcours personnel et de nombreux témoignages de patients (du chirurgien expérimenté au chômeur brillant mais analphabète, de la petite écolière à la virtuose du violon qui a perdu l’usage de son bras).
La somme de ces expériences et les aperçus scientifiques délivrés par l’auteur nous aident à comprendre toute la force d’une méthode absolument géniale et à la vocation universelle. Son livre devrait intéresser (et aider) non seulement les dyslexiques et leurs parents, mais d’une manière plus générale tous ceux qui s’intéressent à l’apprentissage. Car, au-delà de la dyslexie, Béatrice Sauvageot nous éclaire de façon passionnante sur le fonctionnement de notre cerveau et nous montre qu’il est indispensable de remettre la lecture et le livre à leur place dans nos vies, si l’on ne se résout pas à ce que notre cerveau perde de ses capacités …
Voici donc un message venu d'ailleurs. Cet ailleurs s'appelle l'Autre. Béatrice le rencontre lorsque l'Autre devient l'Enigme. Ne pas comprendre ni se comprendre est la clef de l'expérience. Tant qu'on est différent, l'un est normal, majeur, dominant, du bon côté, et l'autre tout le contraire. Insupportable.
Mais l'énigme laisse le praticien impuissant et même imbécile. Désarmé. Heureusement l'Autre n'est pas tout seul. Il fait même partie d'une immense famille. On pourrait croire que chaque « malade » est une unité résistible à toute communication. Un SANS FAMILLE.

Or la bilexie est un dispositif neurologique partagé par des milliers de porteurs qui possèdent la clef. Le génie de Béatrice Sauvageot consiste dans une expérience croisée. Dans un premier temps, elle constate qu'il n'y a pas de problème… pour lesdits porteurs. Y aurait-il deux mondes ?

Comment aborder l'altérité sinon en la considérant sous le signe de l'égalité, c'est-à-dire de l'admiration et surtout de la reconnaissance. Avant de rapprocher les langues, la praticienne a reconnu leur psyché et identifié leur manière d'ÊTRE, leur intuition créatrice, des corps à la fois artistes et maladroits.

A partir de là, elle est entrée dans une voie qui mène à la connaissance avant l'apprentissage, de sorte que l'apprentissage ne soit pas un appauvrissement par effet de rabot. Ne rien enlever, mais aller dans le sens du bilexique qui est, par nature, un interprète et joue n'importe quel rôle du moment qu'on lui confie.

Comme vous allez le découvrir au cours de votre lecture, de votre voyage au long cours de l'histoire personnelle de Béatrice où baigne le récit, l'oralité du bilexique se fixe à l'écrit dans un équivalent sonore qui n'est pas le nôtre (le nôtre représentant la collectivité non bilexique). Quant à nous, nous partons désormais de l'écrit qui conditionne notre univers sonore. Deux systèmes qui jusqu'à maintenant ne "s'entendaient" pas.

Or et dans toutes langues, l'enfant bilexique retraduit le texte énigmatique de l'autre bilexique, comme s'il partait de l'écrit qui est le nôtre. D'une part, il n'est pas hors normes, mais d'une autre norme. D'autre part, sa présence intelligente et sa vivacité d'esprit vont aborder les grilles de correspondance établies entre les deux systèmes, oral vers écrit, écrit vers oral, mises au point par Béatrice Sauvageot. Le voici tout à la fois membre de sa communauté et de la nôtre. Il vit son texte et joue le nôtre, si bien qu'à la fin son invention du monde tient du jeu virtuose.

La fabuleuse destinée de la sœur en humanité qu'est l'auteur de cette révolution, vous en serez vite d'accord, lui a permis de comprendre les règles du langage bilexique, gouverné par la pulsion et l'émotion, l'immédiateté et la simultanéité. La logique imposée de l'extérieur n'est pas la leur. Mille cœurs palpitent entre ces lignes. Préparez-vous à cette symphonie et à cette Amérique en 3D.

Pascal Payen Appenzeller
Expert stratigraphe du patrimoine

Enfin un livre que les dyslexiques et les non Dys auront plaisir à lire :
– bilingue alphabet bilexique / alphabet latin standard
– ludique avec des tests et des jeux reliés aux applications en ligne
– éclairant et passionnant sur le cerveau, la lecture et l’apprentissage
Livre Adieu, la dyslexie
0 vote(s)
Alphabet Bilexique
0 vote(s)
Applications
0 vote(s)
Acheter le livre
0 vote(s)
PDYS_bea
0 vote(s)
6 éléments
Alphabet Bilexique
Applications
Acheter le livre
Une méthode révolutionnaire pour dire adieu à la dyslexie. Et un plaidoyer pour la lecture.La dyslexie concerne 12 % de la population.Elle constitue un handicap indiscutable et amplifie les risques d'échec et de marginalisation. Béatrice Sauvageot, l'une de nos grandes orthophonistes, a inventé une méthode révolutionnaire pour aider les dyslexiques : elle a mis au point, avec l'aide de ses patients, un « alphabet neurologique » lisible de façon immédiate. Ce qui fait d'elle, en d'autres termes, la Mme Braille de la dyslexie. Pour la première fois, cet alphabet est révélé dans ce livre.Béatrice Sauvageot explique ce qui l'a menée à ses découvertes, s'appuyant sur son parcours personnel, et elle nous fait comprendre toute la force d'une méthode géniale à la vocation universelle.Son livre s'adresse non seulement aux dyslexiques et à leurs parents, mais aussi, d'une manière plus générale, à tous ceux qui s'intéressent à l'apprentissage.